Donnez vie à vos vacances !

Saint-Pourçain-sur-Sioule

Guide tourisme, vacances & week-end dans l'Allier

Saint-Pourçain-sur-Sioule - Guide tourisme, vacances & week-end dans l'Allier
7.8
6

Réputée pour son vignoble AOC dont l'origine remonte à l'Antiquité, la petite ville de Saint-Pourçain-sur-Sioule, fondée au Ve siècle autour d'un ancien monastère, abrite un patrimoine intéressant qu'il convient de découvrir au fil de différents lieux, comme l'accueillante place du Maréchal Foch, dominée par la silhouette de la tour de l'horloge, l'église de style romano-gothique, la jolie cour des Bénédictins, et le musée consacré au vignoble saint-pourcinois.

Édifiée du XIe au XVe siècle, l'église Sainte-Croix, qui présente la particularité d'être dotée d'un chœur désaxé par rapport à la nef, abrite des stalles du XVe, un Ecce homo en pierre polychrome du XVIe, ainsi qu'un maître-autel du XVIIIe.

Installé dans la maison du bailli, le musée de la Vigne et du Terroir, dédié à l'histoire de la ville et du vignoble de Saint-Pourçain, expose un grand nombre d'objets et outils relatifs à la vigne et au vin, dont un monumental pressoir du XVIIe et un alambic hippomobile du XIXe.

En savoir plus

Informations complémentaires
Saint-Pourçain-sur-Sioule

Située à égale distance de Clermont-Ferrand et de Montluçon, à la croisée des Nationales 7 et 9, à proximité de l'A71 qui monte vers la capitale parisienne, Saint-Pourçain-sur-Sioule se positionne de toute évidence comme une ville carrefour, au cœur de la réserve naturelle du Val d'Allier, en terre bourbonnaise.

A la croisée des voies, Saint-Pourçain-sur-Sioule, la "bonne ville" d'Allier, est une cité chanceuse sur bien des plans. Du point de vue de l'histoire tout d'abord, qui fit de la cité l'une des treize bonnes villes d'Auvergne, un statut qui lui permit d'asseoir une position dominante en cette partie nord de l'Auvergne. Du point de vue de la nature ensuite, laquelle lui a donné la Sioule et les rives de l'Allier pour voisines. Du point de vue de sa position géographique qui a forgé chez les Saint-Pourcinois le sens des échanges, la bosse du commerce et l'esprit d'entreprise avec cette forte volonté qui fut sienne de s'affirmer comme une entité représentative sur cette terre d'Allier déjà largement dominée par la triple influence montluçonnaise, moulinoise et vichyssoise. Chanceuse enfin de ce que la terre lui a donné, un vignoble aux fortunes diverses qu'elle a aussi appris à promouvoir.

Ville aux accents méridionaux avec ses paisibles cours bordés de platanes, positionnée aux confins des langues d'Oïl et d'Oc, Saint-Pourçain-sur-Sioule, tire son nom de Portianus, abbé de la communauté qui fonda la cité au IIIe siècle. Esclave gallo-romain affranchi par son maître qu'il avait guéri puis entré dans les ordres, Portianus sauva l'Auvergne de Thierry, fils de Clovis au début du VIe siècle.

En ce pays de polyculture, Saint-Pourçain trouve une seconde vie dans un vignoble qui s'étend sur dix-neuf communes, de Moulins à Chantelle, soit 600 hectares sur les côtes de la rive gauche de l'Allier. Le vin issu des plus anciens vignobles de France, présent sur les tables royales de Saint-Louis et d'Henri IV, est devenu un produit de terroir fort apprécié. Si la surface des vignes s'est considérablement réduite, l'encépagement et les méthodes de vinification se sont améliorées et les vignerons d'aujourd'hui ont enrichi le savoir-faire familial et les connaissances acquises dans les vignobles de Bourgogne et du mâconnais. La centaine d'adhérents qui constitue l'Union des vignerons de Saint-Pourçain a diminué le rendement à l'hectare à 60 hectolitres contre 80 dans les années soixante. Honorable piquette il y a quelques décennies, le vin de Saint-Pourçain a retrouvé ses lettres de noblesse grâce aux stratégies concertées des producteurs qui se sont avérées payantes pour mettre un terme à la traversée du désert en faisant le choix de la qualité plutôt que celui de la quantité.

La Ficelle : Tel est le nom du Saint-Pourçain fêté dans la convivialité le premier samedi de décembre et associé à la légende d'un tavernier local qui, au XVe siècle, avait pris l'habitude de marquer la consommation de ses clients en plongeant une ficelle à nœuds dans la bouteille.

Place de l'Hôtel de Ville et vues sur le beffroi et le clocher de l'église Sainte-Croix (© Gérard Charbonnel 2015)
Place de l'Hôtel de Ville et vues sur le beffroi et le clocher de l'église Sainte-Croix (© Gérard Charbonnel 2015)
Voir la photo
Hôtel de Ville (© Gérard Charbonnel 2015)
Hôtel de Ville (© Gérard Charbonnel 2015)
Voir la photo
Intérieur de l'église Sainte-Croix (© Gérard Charbonnel 2015)
Intérieur de l'église Sainte-Croix (© Gérard Charbonnel 2015)
Voir la photo
Place de l'Hôtel de Ville (© Gérard Charbonnel 2015)
Place de l'Hôtel de Ville (© Gérard Charbonnel 2015)
Voir la photo
Place de l'Hôtel de Ville (© Gérard Charbonnel 2015)
Place de l'Hôtel de Ville (© Gérard Charbonnel 2015)
Voir la photo
Eglise Sainte-Croix (© Gérard Charbonnel 2015)
Eglise Sainte-Croix (© Gérard Charbonnel 2015)
Voir la photo
Gérard Charbonnel a contribué à ces informations complémentaires. Si vous connaissez Saint-Pourçain-sur-Sioule, vous pouvez vous aussi ajouter des informations pratiques ou culturelles, des photos et des liens en cliquant sur Modifier

Idées de visite