Donnez vie à vos vacances !

Saint-Pierre

Guide tourisme, vacances & week-end en Martinique

Saint-Pierre - Guide tourisme, vacances & week-end en Martinique
9.7
4

Fondé en 1635 par le flibustier Pierre Belain d'Esnambuc qui y établit la première colonie permanente de la Martinique, Saint-Pierre se situe à une trentaine de kilomètres au nord de Fort-de-France, sur la magnifique côte caraïbe, au pied du célèbre volcan de la montagne Pelée.

Classée ville d'Art et d'Histoire depuis 1990, l'ancienne capitale de l'île conserve les témoignages d'un passé douloureux marqué par la violente éruption volcanique de la montagne Pelée le 8 mai 1902 qui détruisit la ville et fit près de 30 000 victimes. Longtemps rayée de la carte des communes de France, Saint-Pierre se releva de ses cendres dans les années 1920 pour redevenir une ville à part entière de la Martinique. Dans les quartiers du Fort et du Centre subsistent de cet événement tragique d'émouvants vestiges de bâtiments en ruine : l'église du Fort, la maison coloniale de santé, les bureaux du Génie, l'ancien théâtre et les maisons de commerce du Figuier. Au fil de votre parcours de visite, vous pourrez également découvrir la rue Monte-au-Ciel aux pittoresques escaliers d'origine ou encore le cachot de Cyparis, célèbre pour avoir abrité l'un des deux survivants de la catastrophe de 1902.

Haut lieu de la vie locale, la charmante place Bertin, dans le quartier du Mouillage, vous accueille le long de la plage, avec sa magnifique maison de la Bourse, reconstruite à l'identique, et son marché couvert qui s'anime chaque matin. Non loin de là se dresse également la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, inscrite à l'inventaire des monuments historiques. Cet édifice religieux datant à l'origine du XVIIe siècle a été reconstruit au XXe siècle suite aux destructions de 1902. Derrière la cathédrale, le cimetière du Mouillage abrite, en plus de ses tombes carrelées ayant résisté à l'éruption volcanique, un ossuaire et un monument commémoratif érigés en l'honneur des victimes du 8 mai 1902.

Pour en savoir plus sur Saint-Pierre et la terrible catastrophe qui a décimé la ville, direction le musée volcanologique Franck Perret, créé en 1933 par le volcanologue américain. Grâce à une collection de photographies, objets, archives et autres documents, on y découvre l'histoire de la cité avant, pendant et après la dramatique éruption. À la sortie Nord de la ville, ne manquez pas non plus la visite de l'incontournable Centre de Découverte des Sciences de la Terre. Dans cet impressionnant bâtiment parasismique sont proposées des expositions consacrées aux risques naturels majeurs, des éruptions volcaniques aux cyclones, en passant par les séismes et les tsunamis.

Si la rade de Saint-Pierre, pleine de charme, séduit autant les plaisanciers que les touristes de passage, elle fait également le bonheur des amateurs de plongée sous-marine avec ses nombreuses épaves de navires ayant sombré le jour de la grande éruption volcanique.

Informations complémentaires
Saint-Pierre

Saint-Pierre est une ville de Martinique, sur la côte ouest de l'île, à 30 km au nord de Fort-de-France.

La très large majorité de l'habitat et donc de la population (4 400 habitants) se concentre le long de la rade, sur la côte caraïbe, mais le territoire communal en forme d'amphithéâtre s'étend jusqu'à la Montagne Pelée et culmine à 1395 m.

C'est à Saint-Pierre que les premiers colons français débarquèrent en 1635 et initièrent rapidement l'exploitation de tabac, de cacao puis de sucre, et enfin le commerce des esclaves.

La ville se développe et devient la capitale économique et administrative de la Martinique, et compte jusqu'à 26 000 habitants en avril 1902. Surnommée "le Petit Paris des Antilles", elle est richement urbanisée (tramway, réseau d'électricité, équipements culturels).

Le jeudi 8 mai 1902, les premières alertes (pluies de cendres) n'ayant pas été prises en compte par les autorités pour déclencher une évacuation (notamment en raison du second tour des élections législatives prévu le 11 mai), l'éruption du volcan de la Montagne Pelée fait dévaler à plus de 600 km/h une "nuée ardente" (lave en fusion) qui dévaste la ville et tue l'ensemble de la population (deux survivants seulement).

Une lente reconstruction de la ville débute après la Première Guerre mondiale, mais Saint-Pierre ne retrouve pas son rang.

Labellisée ville d'Art et d'Histoire, l'essentiel de l'activité économique y est désormais basé sur le tourisme et l'extraction de pouzzolane (roche volcanique) pour en faire du sable ou du matériau de construction (granulats).

À voir, à faire

Une visite de la ville inclut nécessairement les très nombreux vestiges des édifices dévastés en 1902 : telles les ruines du théâtre, de l'église du Fort, ou encore de la prison où est mis en valeur le cachot de Cyparis, ce détenu survivant de la catastrophe qui fut protégé par les murs épais de sa cellule…

Il convient également de découvrir des édifices postérieurs, comme la cathédrale de Notre-Dame-de-l'Assomption ou cathédrale Notre-Dame-du-Bon-Port, érigée à l'emplacement de ce que fut l'église du Mouillage. Le style de l'ancienne cathédrale a été repris, et à l'intérieur, on observera plusieurs statues polychromes.

A voir également l'ancienne bourse du commerce, de nombreuses fontaines (place Ernoult, rue Levassor…).

Tous renseignements sur les circuits de visite (pour une promenade pédestre) au 05 96 78 34 05.

Un petit train touristique suit un parcours incluant également les principaux sites de la ville (avec commentaire). Renseignement au 05 96 55 50 92.

Pour les amateurs de plongée, des dizaines d'épaves sous-marines sont visibles dans la rade (la plupart des navires ayant sombré en 1902). Contacter des clubs proposant les services de moniteurs expérimentés au 06 96 50 13 68 ou 06 96 24 24 30. Des plongées pour mieux profiter de la richesse des fonds sous-marins de la mer des Caraïbes sont évidemment possibles.

A visiter également, le Centre de Découverte des Sciences et de la Terre qui propose des expositions permanentes et temporaires, à caractère scientifique, en mémoire de l'éruption de 1902 et liées aux risques naturels majeurs (volcans, séismes, cyclones). On y trouve aussi une salle de projection et un jardin à thème. Entrée : 1,50 à 5 euros. Renseignements au 05 96 52 82 42.

Autre site incontournable, le musée Franck A. Perret implanté sur les lieux d'une ancienne batterie de canons qui défendait la baie de Saint-Pierre.

Fondé par un Américain qui lui donna son nom, ce musée rassemble documents, archives, photographies, objets trouvés dans les décombres de la ville dévastée, et retrace l'histoire de la cité (monuments, vie quotidienne) avant et après la catastrophe. Entrée : 1 à 3 euros. Informations au 05 96 78 15 16.

La ville (quartier commerçant du centre, rue Mont-au-Ciel, circuit des vestiges), son littoral mais également la Montagne Pelée (via le sentier de la Grande Savane) peuvent faire l'objet de nombreuses randonnées. Notamment pour les touristes souhaitant s'élancer sur les pentes du volcan, il est nécessaire de se renseigner sur les précautions à prendre et les degrés de difficulté. Profiter d'une excursion en groupe avec la présence d'un guide peut s'avérer pertinent. Brochures et renseignements au 05 96 78 34 05.

Bien entendu, une étape ou un séjour à Saint-Pierre doivent comprendre une pause sur la longue plage de sable gris qui longe le bourg, avec la Montagne Pelée comme décor en arrière-plan.

Outre le farniente et la baignade, la pratique de la voile est évidemment possible. Contacter le centre nautique au 05 96 78 10 32.

Activités de loisirs

NomType d'activitéTarifVille
Croisière en catamaran tout confort
Nature et grand air45 € à 90 € Les Trois-Îlets

Lieux d'intérêt

Lieux de loisirs

Évènements et festivités

Une fois parcourues, les rues colorées et animées du centre, on peut découvrir les riches et gourmands produits du terroir sur le marché couvert, ouvert tous les matins jusqu'à 13h.

Fin février-début mars, le carnaval regroupe petits et grands pour plusieurs jours de festivités où se mêlent traditions, défilés et animations musicales.

Chaque mois de mai, pendant tout le mois, la ville de Saint-Pierre commémore l'anniversaire de la catastrophe de 1902 : animations thématiques mémorielles, mais aussi animations commerciales et culturelles (expositions, marchés, concerts). Renseignement au 05 96 78 10 32.

Du premier dimanche de juillet au 14 juillet (célébration de la fête nationale), la fête patronale comprend outre des attractions foraines, une des marins, des bals, des animations nautiques... Renseignements au 05 96 78 10 32.

Photos

Vous possédez des photos de Saint-Pierre ? Contribuez à cette section en cliquant sur Modifier

Visites, loisirs et activités aux alentours

Les circuits touristiques, les lieux incontournables, les activités proposées aux enfants et les sports aux environs. Vous connaissez Saint-Pierre ? Contribuez à cette section en cliquant sur Modifier

Restaurants

Locations de vacances

Hôtels

Marc Mahieu et Philippe46 ont contribué aux informations présentées sur cette page. Si vous connaissez Saint-Pierre, vous pouvez vous aussi ajouter des informations pratiques ou culturelles, des photos et des liens en cliquant sur Modifier
Vos vacances
Un hôtel
Une location de vacances
Une chambre d'hôtes
Un camping
Une activité de loisirs
Un restaurant
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies par nos services et partenaires pour vous proposer des offres adaptées. En savoir plus