Donnez vie à vos vacances !

Romorantin-Lanthenay

Guide tourisme, vacances & week-end dans le Loir-et-Cher

Romorantin-Lanthenay - Guide tourisme, vacances & week-end dans le Loir-et-Cher
8.0
6

Capitale de la Sologne, la ville de Romorantin-Lanthenay charme les visiteurs avec ses rives attractives, notamment son square au bord de l'eau, ses anciens moulins et ses passerelles enjambant la rivière Sauldre.

Pour mieux connaître l'histoire de la Sologne et ses traditions, passage obligé au musée de Sologne. Milieu naturel, faune, histoire, architecture et traditions de la Sologne n'auront plus de secret pour vous !

Informations complémentaires
Romorantin-Lanthenay

Romorantin-Lanthenay est une ville du Loir-et-Cher, en région Centre-Val de Loire. Elle est considérée comme la capitale de la Sologne, région naturelle entre Loire et Cher. Ancienne zone marécageuse asséchée durant le règne de Napoléon III, la Sologne demeure réputée pour ses forêts et étangs, et prisée des chasseurs.

Située à 30 km au nord-ouest de Vierzon et à 65 km au sud d'Orléans, Romorantin (qui fusionna avec le village de Lanthenay en 1961) s'est développée sur le cours de la Sauldre, un affluent du Cher. Cité fortifiée au Moyen Âge, elle passe au XVe siècle sous protection des comtes d'Angoulême qui construisent un nouveau château.

François Ier demande au début du XVIe siècle à Léonard de Vinci de concevoir à Romorantin (cité natale de son épouse) une ville nouvelle et d'y bâtir sa résidence royale. Le projet ne voit pas le jour et le roi jette son dévolu sur Chambord.

Déjà connue pour ses unités textiles sous Louis XIV, Romorantin profite au XIXe siècle du succès des draperies Normand frères, fondées en 1815, qui vont employer jusqu'à 2 000 ouvriers. A leur fermeture, s'installe sur le site en 1970 une usine Matra où seront produites notamment les automobiles Renault Espace. Ayant compté jusqu'à 3 000 salariés, l'usine ferme au début des années 2000.

Pour autant, Romorantin-Lanthenay (17 500 habitants environ) conserve son attractivité. Son riche patrimoine historique et sa vitalité culturelle au cœur d'un environnement singulier en font une étape touristique de choix.

À voir, à faire

Un parcours dans la ville permet d'admirer un riche héritage architectural.

Sur le plan religieux, c'est le cas de l'église Saint-Étienne, dont les parties les plus anciennes datent du XIe siècle, des deux églises de Lanthenay (XIIe) ou encore des vestiges de l'ancienne abbaye des Bernardines.

A voir aussi, la croix monumentale dédiée à saint Lazare élevée au XIXe siècle à l'emplacement d'une ancienne maladrerie ou la chapelle Saint-Roch (XVIIe).

Partagée en plusieurs quartiers (la cité médiévale que fréquenta François Ier, la cité ouvrière où étaient établies les usines et la cité "verte", le long de la Sauldre), Romorantin-Lanthenay a conservé aussi nombre d'édifices civils de grand intérêt.

Tel l'hôtel Saint-Pol, classé Monument Historique, édifié sous Louis XII au XVIe siècle. Son emblème, un porc-épic, en orne la façade. On dit que c'est là qu'en 1521, François Ier fut heurté accidentellement par un tison, contraint ensuite de se laisser pousser la barbe pour dissimuler une cicatrice disgracieuse.

On remarquera encore le Carroir Doré, bâtiment à pans de bois abritant le musée archéologique et la Chancellerie, édifice du XVe ou XVIe siècle sur lequel de nombreuses figurines sont sculptées.

Dans un autre genre, la mairie actuelle fut auparavant un hôtel particulier (dit hôtel Lionel-Normant), de style classique (XIXe siècle). Dans le parc paysager qui jouxte le bâtiment, on remarque une surprenante pagode chinoise qui servit de château d'eau. Elle fut achetée lors de l'exposition universelle de 1900.

Il subsiste par ailleurs des éléments du château construit au XVe siècle par l'aïeul de François Ier, le comte d'Angoulême Jean de Valois. Tels le donjon de la tour sud-est qui fait face à la Sauldre ainsi que et la tour de Prison, au nord-est. Cette partie, la plus ancienne, fut intégrée dans ce qui était l'enceinte fortifiée de la ville aux XIIe et XIIIe siècles. Le reste du château ayant été malmené par le temps, ces vestiges ont été complétés au XIXe siècle et l'ensemble abrite désormais la sous-préfecture.

On n'oubliera pas enfin, au niveau de l'architecture industrielle, la porte de l'ancienne manufacture textile où l'on distingue quatre têtes de béliers sculptées dans la masse qui symbolisent le travail de la laine et représentent la fécondité.

L'ensemble de ces sites et édifices figurent dans un parcours du patrimoine jalonné de panneaux, que l'on peut emprunter à pied. Plan et renseignements au 02 54 94 41 56 ou au 02 54 76 43 89.

Pendant ou après cette promenade découverte, une visite des musées de la ville s'impose.

On peut commencer par le musée de Sologne, réhabilité dans des locaux neufs (des anciens moulins) en 1989. Sur trois bâtiments reliés par une passerelle, enjambant la Sauldre, on y découvre 2 000 m² d'expositions dédiées à la Sologne, à la ville et à son patrimoine. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le dimanche de 14h à 18h. Fermé le mardi. Renseignements au 02 54 95 33 66. Attention : le musée a été affecté par les crues de juin 2016 et a été fermé jusqu'à la fin des travaux de remise en état (réouverture à une date non encore connue).

A visiter également, l'Espace automobiles Matra, qui présente l'histoire de la célèbre firme automobile, une collection de voitures de sport et des prototypes. Ouvert du lundi au dimanche. Informations au 02 54 94 55 58.

Enfin, installé dans le Carroir Doré, propriété de la Société d'Art, d'Histoire et d'Archéologie de la Sologne, le musée archéologique et géologique présente une collection d'objets de la Préhistoire, de l'époque gallo-romaine et du Moyen Âge, provenant en grande partie de la région. Ouvert toute l'année uniquement sur réservation au 02 54 76 22 06.

Pour profiter des espaces verts, on choisira une balade sur l'île de la Motte qui abrite un parc de loisirs (aire de jeux, mini-golf… Renseignements au 06 24 55 39 42). Elle est reliée par une passerelle à l'île des Poulies, qui a conservé son aspect naturel.

On peut aussi découvrir le square Ferdinand Buisson, créé en 1860, un jardin à l'anglaise riche en essences variées et arbres remarquables.

Il y a enfin, bien sûr, le parc de l'hôtel de ville et sa singulière pagode et surtout, le parc du château de Beauvais. Bien qu'excentrés (sur la route menant à l'aérodrome), les 13 hectares du site sont propices aux promenades à pied ou balades à vélo. Des animations culturelles et festives y sont régulièrement organisées. L'édifice à vocation résidentielle du XVIIIe et XIXe siècle, en revanche, ne se visite pas.

Pour les sportifs, on mentionnera encore le complexe Alain Calmat. Il abrite une patinoire (fermée en été, tarif de 2,60 à 4 euros) et une piscine (tarif : 1,60 et 2,50 euros). Informations au 02 54 94 28 00.

Pour les nombreuses randonnées au départ ou incluant la ville, à parcourir à pied ou à VTT, jalonnées d'éléments de patrimoine ou des premiers paysages de la Sologne environnante, se renseigner au 02 54 76 43 89

Lieux d'intérêt

Lieux de loisirs
Points information
Salles de spectacle
Transports

Évènements et festivités

Le 1er week-end de mars, salon des vins et du terroir.

Le 3ème week-end de juillet, festival du théâtre et des arts de rue.

Le premier week-end de septembre, le concours de film vidéo Romo Côté Courts (le rendez-vous a succédé au festival du making-off).

Enfin, les trésors gourmands du riche terroir de Sologne sont à découvrir les mercredis et samedis matin, lors des marchés qui se tiennent sous la Halle, en centre-ville ou encore le dimanche matin sur le marché de produits régionaux, à Lanthenay (parking de l'aire de repos, à côté de l'église).

Photos

Anim'à l'île en juillet
Anim'à l'île en juillet
Voir la photo
Musée Matra
Musée Matra
Voir la photo
Musée Matra
Musée Matra
Voir la photo
Anim'à l'île en juillet
Anim'à l'île en juillet
Voir la photo

Visites, loisirs et activités aux alentours

Les circuits touristiques, les lieux incontournables, les activités proposées aux enfants et les sports aux environs. Vous connaissez Romorantin-Lanthenay ? Contribuez à cette section en cliquant sur Modifier

Restaurants

Chambres d'hôtes

Locations de vacances

Campings

Hôtels

Service Communication et Philippe46 ont contribué aux informations présentées sur cette page. Si vous connaissez Romorantin-Lanthenay, vous pouvez vous aussi ajouter des informations pratiques ou culturelles, des photos et des liens en cliquant sur Modifier
Vos vacances
Un hôtel
Une location de vacances
Une chambre d'hôtes
Un camping
Une activité de loisirs
Un restaurant
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies par nos services et partenaires pour vous proposer des offres adaptées. En savoir plus