Donnez vie à vos vacances !

Grenoble

Guide tourisme, vacances & week-end en Isère

Grenoble - Guide tourisme, vacances & week-end en Isère
8.3
29

Capitale des Alpes et du Dauphiné, pôle universitaire et scientifique, ville d'art et de culture... Grenoble cumule les atouts ! Sa vieille ville, jalonnée de places animées, d'hôtels particuliers et de pittoresques ruelles commerçantes bordées de maisons anciennes ; ses innombrables musées abritant de riches collections ; ses parcs et jardins propices à la détente, tels le parc Paul Mistral, le jardin des Plantes et le parc de l'Île Verte ; ou encore son remarquable panorama sur les montagnes environnantes depuis le fort de la Bastille, sont autant d'attraits à découvrir.

Dans le centre historique, ne manquez pas la place piétonne Saint-André, agrémentée de terrasses de cafés, et dominée par les magnifiques façades gothique et Renaissance de l'ancien palais du Parlement du Dauphiné ; l'hôtel de Lesdiguières, face au charmant Jardin de Ville planté d'arbres centenaires ; la place Grenette, coeur de l'animation grenobloise, avec ses boutiques, ses restaurants et ses cafés ; la place aux Herbes et sa petite halle qui accueille un marché tous les matins sauf le lundi ; la place Notre-Dame, avec sa cathédrale du XIIIe siècle, son musée de l'Ancien Évêché et sa fontaine des Trois Ordres commémorant les événements pré-révolutionnaires de 1788.

Côté culture, Grenoble offre un vaste choix en matière d'espaces muséographiques, d'expositions temporaires et de divertissements. Musée de Grenoble et ses somptueuses collections d'art ancien et moderne, musée archéologique, muséum d'histoire naturelle, Centre National d'Art Contemporain, musée Dauphinois, musée de l'Ancien Évêché, musée Stendhal, musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère, musée des Automates de Grenoble... des lieux riches en découvertes qui satisferont les goûts les plus variés !

Informations complémentaires
Grenoble

Grenoble est le chef-lieu du département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le quart sud-est de la France.

Ancienne capitale du Dauphiné, avant la Révolution, la ville est désormais la 16ème commune la plus peuplée de France avec un peu plus de 160 000 habitants (mais son agglomération en compte plus de 500 000).

Située dans une "cuvette" au confluent de deux cours d'eau, le Drac et l'Isère, sur un plateau d'altitude moyenne (de 200 à 600 m) qui abritait jadis un glacier, Grenoble est bordée et protégée par les massifs du Vercors à l'ouest, de la Chartreuse au nord, du Taillefer au sud-est et de la chaîne de Belledonne, ce qui lui confère un climat plutôt doux. On la surnomme parfois la capitale des Alpes, étant la plus peuplée du massif, devant Innsbruck en Autriche.

Capitale de la province du Dauphiné sous les comtes d'Albon dès le XIe siècle, entité autonome du Saint Empire Germanique, Grenoble et sa région sont rattachées à la France en 1349 et devient une province du royaume de France si prisée que le fils du aîné souverain porte dès lors le titre de "Dauphin".

Puissante cité militaire, la ville se développe également autour de l'industrie de la ganterie (XVIIIe) puis de la houille blanche (XIXe), mais c'est au XXe siècle que Grenoble devient un des pôles majeurs de la recherche scientifique et des nouvelles technologies.

Dans la seconde partie du XXe siècle également, la cité devient un laboratoire en terme d'urbanisme et de "politique de la ville".

Dotée d'un riche patrimoine, avant de gagner éventuellement les sommets voisins, c'est une étape incontournable en matière touristique, d'autant que de nombreux événements culturels jalonnent l'année à Grenoble.

À voir, à faire

Grenoble se découvre et se visite à pied (via de nombreux itinéraires thématiques ou généralistes), mais aussi à vélo (plus de 300 km de pistes cyclables) voire en téléphérique, des cabines reliant le centre au fort de la Bastille, ce qui offre au passager un panorama unique sur la cité comme ses environs. Ouvert toute l'année. Tarif adulte : 5,50 euros, enfant, 3,35 euros. Renseignements au  04 76 44 33 65.

Dans la vieille ville, la très animée place Grenette (où se tenait jadis le marché aux grains) est un bon point de départ avant d'emprunter la Grand Rue (sur l'axe de l'antique voie romaine) et de rejoindre la place Saint-André où trône une statue du chevalier Bayard, à quelques pas du café de la Table Ronde, le deuxième plus ancien café de France. A proximité, le palais du parlement du Dauphiné, dont les plus anciennes parties datent du XVe, vaut le coup d'œil ne serait-ce que pour sa façade où se mêlent plusieurs styles.

On passera ensuite par la place aux Herbes (marché) et l'ancien hôtel de Lesdiguières (XVIIe), qui fut longtemps la mairie de Grenoble.

Au fil des rues du centre, de nombreux anciens hôtels particuliers témoignent du passé parlementaire et bourgeois de la cité, telle la maison de Pierre Bucher (XVIe), où se conjuguent décors de la Renaissance et style gothique.

A voir encore, toujours dans le centre, la Tour de l'Isle (ex-hôtel de ville, XIVe) ou le lycée Stendhal, ancien collège des Jésuites édifié au XVIIe. Il abrite une horloge solaire sous forme de fresque de 100 m² datant de 1673.

Sur la rive droite de l'Isère, on mentionnera l'ancien hôtel des Monnaies (XVIe).

Les quartiers grenoblois édifiés au XIXe siècle, lors du développement industriel de la ville, recèlent également des bâtiments de choix : la préfecture, l'ancienne université ou encore les halles, place Sainte-Claire, sur le modèle des halles de Paris, par exemple.

En terme de patrimoine religieux, la cathédrale Notre-Dame à laquelle est accolée l'église Saint-Hugues et qui jouxte le palais épiscopal date pour ses parties les plus anciennes du XIIe. Le chœur, de style gothique flamboyant, est remarquable.

A voir encore, la collégiale Saint-André, de style gothique, qui abrite depuis 1822 un mausolée dédié au chevalier Bayard.

Enfin, plusieurs anciens couvents (des Minimes ou des Bernardines de Sainte-Cécile), ont été préservés et transformés en lieux culturels.

Le passé militaire de Grenoble demeure vivace. L'exemple le plus remarquable est le fort de la Bastille qui domine la ville (avec certaines parties datant du XVIe). De manière générale, de nombreuses traces des anciennes fortifications restent visibles.

Plus pacifiques, les squares et jardins sont multiples, tels le jardin de Ville, ex-parc du château de Lesdiguières) ou le jardin des Plantes (sur 17 000 m²) et sont aussi intéressants à parcourir que pour une pause avant de repartir visiter Grenoble.

Comme sont intéressantes et rafraîchissantes les multiples fontaines qui ont valeur ornementale et témoignent de la géographie particulière de la ville au pied des Alpes

Enfin, pas question de séjourner ou faire étape à Grenoble sans visiter un ou plusieurs de ses musées.

A commencer par le musée de Grenoble, dit aussi des Beaux Arts (collections couvrant toutes périodes de l'Antiquité à nos jours), particulièrement riche en ce qui concerne le XXe siècle (œuvres de Braque, Modigliani, Kandinsky, Soulages, Warhol…).

Le centre national d'art contemporain (dit Le Magasin) et le centre d'art Bastille sont par ailleurs très ouverts aux plasticiens d'aujourd'hui.

Sur le plan historique, on appréciera le musée dauphinois (arts et traditions populaires), le musée archéologique, le musée de l'Ancien évêché.

Consacré au grand écrivain du XIXe siècle, le musée Stendhal propose la visite de l'appartement de l'auteur. On mentionnera encore le musée des Troupes de montagnes et de le musée de la Résistance en Isère, qui évoque l'héroïque maquis du Vercors.

Témoins de la vocation universitaire et scientifique de la ville, le muséum d'histoire naturelle (fondé au XVIIIe), le musée des sciences médicales ou encore le Centre de culture scientifique technique et industrielle ouvert en 1979 intéresseront aussi le grand public.

Pour la visite de la ville et de ses monuments et musées, renseignements au 04 76 42 41 41.

Lieux d'intérêt

Lieux de loisirs
Monuments
Points information
Salles de spectacle
Transports

Évènements et festivités

En avril, festival Vues d'En-Face, consacré au cinéma gay et lesbien.

En avril, sur deux semaines, le festival des Détours de Babel programme des spectacles consacrés à la musique contemporaine et au jazz.

Durant trois semaines après le dimanche des Rameaux, la fête foraine a lieu sur l'esplanade la Porte de France.

Début juillet, en plein air, festival du Film Court place saint-André.

Durant la première quinzaine de juillet, le Cabaret Frappé, en plein air (jardin de Ville), propose des spectacles variés.

En octobre, le festival Rocktambules ravit les amateurs de rock.

Début novembre, Rencontres du cinéma de montagne.

Photos

Vue extérieure du Musée Archéologique Grenoble Saint-Laurent
Vue extérieure du Musée Archéologique Grenoble Saint-Laurent
Voir la photo
Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère
Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère
Voir la photo
Musée dauphinois
Musée dauphinois
Voir la photo
Musée de l'Ancien Évêché
Musée de l'Ancien Évêché
Voir la photo
Superbe vue sur Grenoble !
Superbe vue sur Grenoble !
Voir la photo

Visites, loisirs et activités aux alentours

Restaurants

Chambres d'hôtes

Locations de vacances

Campings

Hôtels

Frédéric Caby, Paul et Thérèse Dubonnet, Philippe46 et Sandra Paim Dias ont contribué aux informations présentées sur cette page. Si vous connaissez Grenoble, vous pouvez vous aussi ajouter des informations pratiques ou culturelles, des photos et des liens en cliquant sur Modifier
Vos vacances
Un hôtel
Une location de vacances
Une chambre d'hôtes
Un camping
Une activité de loisirs
Un restaurant
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies par nos services et partenaires pour vous proposer des offres adaptées. En savoir plus