Garder la santé en vacances

Tourisme, Vacances & Week-end en France

Tourisme > Fiches pratiques > Garder la santé en vacances
Garder la santé en vacances

La santé, personne ne dira le contraire, c'est important. Bien que la France ne soit pas vraiment un pays à risques, en comparaison avec certaines contrées lointaines, il existe tout de même un certain nombre de précautions à prendre pour garder la santé pendant les vacances.

AVANT DE PARTIR

  • Prévoir une petite trousse à pharmacie avec quelques médicaments et accessoires de base (paracétamol, antiseptique, pansements, etc.), qui éviteront bien des désagréments en cas de besoin. Dans le doute, il est possible de se faire prescrire le nécessaire par son médecin qui donnera les meilleurs conseils en fonction de l'âge, de la destination et des activités pratiquées.
  • Vérifier que les vaccins sont à jour, et faire les rappels nécessaires à temps le cas échéant.
  • Ceux qui souffrent de problèmes cardiaques doivent consulter un spécialiste avant le départ s'ils partent pour une destination en altitude ou à forte chaleur, ou encore si une activité à effort physique est prévue.

SOUS LE SOLEIL

  • Éviter de s'exposer entre 12h et 16h, car l'index UV est le plus fort à ce moment de la journée. Le vent qui refroidit la peau, les baignades rafraichissantes, et le temps couvert donnent tous une fausse sensation de sécurité. Les UV sont toujours là dans tous les cas (un voile nuageux laisse passer plus de 90 % des UV).
  • Bien protéger sa peau avec une crème solaire d'un indice suffisant, et appliquer fréquemment (toutes les 2 heures et après la baignade), en particulier sur les zones sensibles ou les plus exposées aux UV : le nez, la lèvre inférieure, les oreilles, le haut du dos, les épaules, la poitrine.
  • Se protéger les yeux avec de bonnes lunettes de soleil bien enveloppantes, car les UV peuvent provoquer des brûlures oculaires, et ce même sans éblouir.
  • Utiliser un chapeau et un tee-shirt pour les déplacements en plein soleil.
  • Les enfants sont plus vulnérables que les adultes face au soleil. En particulier, les enfants de moins d'un an ne doivent jamais rester en plein soleil et doivent rester couverts, même à l'ombre.
  • En montagne, l'altitude et la neige augmentent très fortement les quantités d'UV reçues par la peau et par les yeux. Il faut se protéger d'autant plus.
  • Certains médicaments, parfums ou déodorants peuvent provoquer des allergies et des brûlures graves au soleil. Ne pas s'exposer dans ce cas ou demander conseil à son médecin.
  • Garder de l'eau sous la main et boire régulièrement pour éviter la déshydratation. Il faut boire avant d'avoir soif.
  • Ne pas s'endormir sous le soleil.
  • Ne pas pratiquer d'exercice intense quand il fait trop chaud pour éviter un coup de chaleur (maux de tête, crampes musculaires, et perte de connaissance).
  • En cas de coups de soleil répétés, consulter un dermatologue au retour.

A LA PISCINE

  • Marcher prudemment et sans courir autour de la piscine pour éviter les chutes sur un sol glissant.
  • Éviter de rentrer dans l'eau la tête la première, ce qui pourrait provoquer une hydrocution. Les risques sont encore plus élevés après une exposition prolongée au soleil ou après un repas. Entrer plutôt de manière progressive dans l'eau.
  • Expliquer aux enfants les risques liés à l'eau et les règles à suivre, en particulier l'interdiction de se baigner en l'absence d'un adulte.
  • Equiper les enfants en bas âge de flotteurs autour des bras.
  • Garder à proximité de la piscine une perche et un téléphone portable.
  • En dehors des heures passées autour de la piscine, retirer tous les jouets aquatiques qui pourraient attirer les enfants.

EN RANDONNÉE

  • Prévoir son itinéraire et son heure de départ de manière à pouvoir rentrer bien avant la nuit.
  • Vérifier les conditions météorologiques avant de partir.
  • Prendre avec soi dans son sac une petite trousse de secours, un téléphone portable, de l'eau en quantité, des protections contre le froid, le vent, et la pluie.
  • Marcher à son rythme, en faisant preuve de prudence aux abords des falaises ou des pentes raides.
  • Se déshabiller dès que l'on a chaud et se revêtir de nouveau aux arrêts.
  • Éviter de se baigner dans une eau inconnue, en particulier quand l'eau est trouble, qu'elle présente une coloration inhabituelle ou qu'elle est malodorante.

EN PRÉSENCE D'ANIMAUX

  • Moustiques, abeilles, guêpes et autres aoûtats peuvent provoquer des piqûres douloureuses. Utiliser une lotion répulsive et habillez-vous de façon adaptée (manches longues et tissus suffisamment épais dans les zones de prédilection). En cas de piqûre, retirer le dard s'il est resté dans la peau à l'aide d'une pince à épiler. Désinfecter et apaiser la douleur avec de l'eau fraîche et une crème anti-inflammatoire.
  • La tique est vectrice de certaines maladies qui peuvent être très graves. Dans les zones à risque (zones boisées, hautes herbes, contrées humides) entre avril et novembre, il est recommandé de porter des vêtements clairs couvrant l'ensemble du corps et d'utiliser un répulsif à base de DEET. Pour enlever une tique, ne pas appliquer d'éther mais utiliser simplement une petite pince fine ou un tire-tique (disponible en pharmacie), en prenant soin de décrocher l'animal sans laisser la tête.
  • Les vipères n'attaquent que pour se défendre en cas de surprise ou de menace. Dans les zones à risque, il est donc recommandé de porter des chaussures hautes, de marcher bruyamment, d'éviter les rochers chauffés au soleil, et de rester vigilant pendant les cueillettes. En cas de morsure, la succion de la plaie est inefficace, alors que l'entaille au couteau ou le garrot sont dangereux. Il vaut mieux calmer le blessé, l'allonger sur le dos, bander fortement la morsure jusqu'à la racine du membre, et attendre l'arrivée des secours.
  • Les oies et les jards peuvent donner des coups de cou violents ou pincer, provoquant des hématomes. Mieux vaut donc rester à une distance mesurée pendant les randonnées.
  • Les chiens et chats peuvent mordre ou griffer si on les caresse sans les connaître. Les morsures ne doivent pas être banalisées, car les plaies peuvent être profondes et la salive peut provoquer des surinfections. Par ailleurs, les griffures de chat peuvent engendrer un état de fatigue accompagné de ganglions quelques jours plus tard. Il est donc sage de s'adresser à un médecin pour soigner la plaie et prescrire un antibiotique en cas de blessure par un chien ou un chat.
  • Les morsures de renard peuvent transmettre la rage. Toujours rester à distance, même s'ils paraissent inoffensifs.
  • Les gros animaux sauvages n'attaquent que s'ils sont surpris, s'ils se sentent menacés, ou si l'on s'approche de leurs petits. Leurs coups, morsures ou griffures peuvent entraîner de sérieuses blessures. En cas de rencontre inattendue, mieux vaut s'arrêter et ne pas bouger jusqu'au départ de l'animal.
  • Dans la mer, certains animaux aquatiques comme les oursins, les vives ou les raies armées, peuvent piquer le baigneur sous le pied. Mieux vaut mettre des sandales avec une bonne semelle. En cas de piqûre, retirer le dard ou les piquants s'ils sont restés dans la peau, laver abondamment à l'eau de mer, puis consulter un médecin.
  • Les méduses et les anémones de mer peuvent provoquer des brûlures. Dans ce cas, appliquer du vinaigre ou du jus de citron sur les lésions, puis un gel anesthésique.

Hôtel Alpen Ruitor
L'Hôtel Alpen Ruitor se trouve au cœur du domaine des Trois Vallées, dans le centre de Méribel-Mottaret. Il offre des vues panoramiques. Les chambres sont...
France
Voiture en France
Votre voiture vous attend à votre arrivée
Voitures de location
Réservez votre voiture à un prix exceptionnel!
Idées loisirs
Pimentez votre séjour avec un large choix d'activités
Annonces locations
Annonces locations de vacances avec photos, recherche par critères