Donnez vie à vos vacances !

Mystères et vieilles pierres

Randonnées & promenades à Saché

Mystères et vieilles pierres - Randonnées & promenades à Saché
8.0
1

A travers ce que Honoré de Balzac appelait "l'une des plus belles vallées de Touraine", nous vous emmenons par l'ancien chemin d'Azay qui existait depuis le Moyen Âge, desservant probablement des lieux stratégiques pour l'époque, particulièrement marqués par les invasions normandes et la guerre de cent ans qui lui a succédé.

La motte de château Robin, située à Pont-de-Ruan, témoigne de ces pages d'histoire de France particulièrement troubles. Elle culmine à plus de 40 m du niveau de l'Indre qui passe en contrebas : point d'observation privilégié qui domine donc toute la vallée. Le comte d'Anjou, dit "le prince noir", Foulque Nerra (Xe siècle) fit fortifier cette butte rocheuse, y faisant réaliser des souterrains-refuges sophistiqués sur 3 niveaux, communiquant avec le fleuve et de nombreuses galeries qui jalonnent le coteau, probablement jusqu'au château de la Chevrière, non loin de là. Nombre de ces souterrains sont maintenant éboulés, voire rebouchés du fait de leur dangerosité.

Cette portion de vallée précède un gué/bac important, en aval du moulin vert (hameau de la basse chevrière) qui doublait celui de Pont-de-Ruan, en amont. Ce dernier, situé sur une ancienne voie gallo-romaine coïncidant avec le chemin de Compostelle, était souvent surchargé. On peut penser que toute cette zone, y compris les moulins, devaient abriter de petites structures économiques du type relais-poste, maréchal ferrant, auberge, commerce, très convoités par les nombreux brigands de la région et la soldatesque de passage.

Allons un peu plus loin, un siècle plus tard... avec l'implantation du prieuré de Relay (commune de Pont-de-Ruan) par Bertrand d'Arbrissel, lui même fondateur de l'abbaye de Fontevrault. Ce prieuré mixte (ordre de Saint Benoît) perdura jusqu'au XVIIIe siècle où il fut détruit, puis vendu, plus tard, comme bien national à la Révolution... pour, finalement, être transformée en ferme ! Tout y semble ruine.. et pourtant il subsiste encore le logis de l'abbesse, un superbe pigeonnier du Moyen Âge et - fait rare - une église privée consacrée. Les propriétaires, courageux et acharnés, entreprennent la réhabilitation du site avec l'aide de bénévoles et y organisent des événements culturels liés au patrimoine du val de l'Indre. Les lieux sont privés mais peuvent être visités, sur rendez-vous.

Fiche descriptive

DépartementIndre-et-Loire
Commune de départSaché
Type de baladeRandonnée pédestre
DifficultéFacile
Durée3h00
Période conseilléede février à décembre
EnvironnementCampagne
Kilométrage9 km
Altitude au départ30m
Dénivelé60m

Accès

Vous pouvez faire ce parcours à vélo jusqu'au terme de la balade, mais aussi en voiture, pendant 2 km, puis à pied.

A partir de la place Alexander Calder à Saché (mairie), prendre la direction de Druyes. Passer sur les trois ponts. Au stop, tournez à droite et allez tout droit pendant 300 m, en direction d'Artannes sur Indre, par la route D84. Stationnez à la sortie du hameau de la Basse Chevrière, que vous venez de traverser, sur le petit parking, à gauche, au pied de la paroi rocheuse.

Itinéraire

Vous êtes dans la vallée de l'Indre, entre hauts talus de pierre de tuffeau, une forêt dense et la rivière... Il y a peu de place pour stationner en voiture et les accotements sont meubles ! La vitesse est limitée mais prenez garde en serrant bien à gauche et signalez vous. Vous êtes sur la route de l'Indre à vélo, mais aussi sur le circuit du tour de France 1957, et les cyclistes sont souvent à fond la caisse dans la descente !

Tout le long du coteau est percé de nombreuse excavations d'où l'on extrayait autrefois la pierre de tuffeau servant à l'édification des très nombreux châteaux de la région. La plupart de ces grottes ont été habitées ; de nombreux vestiges en témoignent : restes de maisons, cheminées, portes en métal, barres aux fenêtres. La plupart du temps l'on y accolait une habitation et la partie excavée servait de chambre (à 13° constants). Attention ne vous approchez pas trop près car il y a souvent des éboulis de pierres très friables.

Faites environ 400 m... le talus prend de la hauteur, pour culminer brusquement à 40 m... Vous êtes au pied de la motte de défense de "Château Robin". La paroi est verticale, percée de trous. L'endroit semble inhospitalier : passez y rapidement... les lieux sont hantés, selon une vieille légende locale. Après 250 m, en haut de la côte, tourner vivement à gauche en laissant une superbe vue du manoir de Vonnes (XVe. s.), dans son vallon bucolique.

Montez le petit chemin pendant 200 m, puis engagez-vous sur la belle allée cavalière barrée. Vous verrez rapidement à votre gauche, les contreforts de la butte de défense qui culminent encore et le reste de douves (domaine privé). Après 250 m, prenez à droite le chemin forestier (boueux) et allez tout droit, plein ouest, pendant 900 m. Vous descendez alors dans un profond vallon. Sur le côté gauche du sentier se dressent de grosses pierres moussues : restes de murailles écroulées d'une ancienne propriété. Goûtez le silence : vous entrez dans l'enceinte du prieuré de Relay (XIe siècle). Longez de hauts murs en ruines à votre gauche et engagez vous sur le chemin creux pendant 70 m ; vous arrivez au pied d'un grand portail monumental en pierre (XVIIe siècle) dont le fronton est sculpté : vestige probable de l'ancien mur d'enceinte du prieuré. On aperçoit, au fond, un ancien four à pain et à gauche ce qui fut une église, maintenant réhabilitée et quelques maisons d'habitation.

Revenez sur vos pas. Faites une pause dans ce vallon qui a gardé une certaine magie... Reprenez le chemin forestier qui monte. Après 500 m, dans le carrefour barré de panneaux, prenez à gauche le chemin qui descend vers une autre vallée. Faites 200 m et vous arrivez à la grange théâtre de Vaugarni. Tournez à droite et empruntez la petite route goudronnée qui vous ramène à la RD 84 (800 m). Admirez de nouveau la jolie vue sur le manoir de Vonnes durant presque tout le parcours. Tournez à droite pour revenir à Saché, distant de 2.5 km ou au parking (800 m).

Dominique Sutter et Chickilim ont contribué à la balade à Saché présentée sur cette page. Si vous connaissez cet itinéraire, vous pouvez vous aussi ajouter des informations pratiques ou culturelles, des photos en cliquant sur Modifier